You are visiting a website that is not intended for your region

The page or information you have requested is intended for an audience outside the United States. By continuing to browse you confirm that you are a non-US resident requesting access to this page or information. Switch to the US site. 

Informations destinées aux patients et à l'équipe soignante

La TVP (thrombose veineuse profonde, ou caillot sanguin dans les jambes) est une affection fréquente et assez grave. Elle touche des millions de personnes chaque année dans le monde. La bonne nouvelle ? Il est assez simple de l'éviter avec le bon traitement médical et les bonnes mesures préventives.

Pourquoi la TVP est-elle une telle préoccupation ?

La TVP est une affection inconfortable et douloureuse qui survient généralement au niveau du mollet ou de la cuisse, avec de graves complications potentielles. Si une partie du caillot sanguin venait à se détacher et à se loger dans le poumon (embolie pulmonaire ou EP), cela pourrait être fatal. L'EP est à l'origine d'un plus grand nombre de décès soudains chez les patients hospitalisés, en comparaison à d'autres affections. Pour au moins 50 % des patients, même un simple cas de TVP peut entraîner des complications sur le long terme, comme des ulcères chroniques au niveau des jambes impossibles à guérir [1].

Pourquoi la TVP survient-elle ?

Après une intervention chirurgicale ou une maladie, votre sang peut être plus épais et plus collant. Il s'agit de la réponse naturelle de l'organisme pour veiller à ce que les plaies ou les zones d'inflammation ne saignent pas de manière excessive. Revers de la médaille : ce phénomène favorise également la formation de caillots dans les veines profondes de la jambe. Si vous bougez moins, la circulation sanguine de vos jambes ralentit, ce qui favorise également la formation de caillots. La mobilisation précoce est donc essentielle après une intervention chirurgicale ou une maladie.

Quelles sont les personnes à risque ?

Certaines personnes sont plus sujettes à la TVP. C'est le cas, par exemple, des personnes hospitalisées qui ont subi une intervention chirurgicale, des personnes qui ne peuvent pas marcher et de celles présentant une prédisposition génétique. Mais cela peut arriver à n'importe qui.

 Si vous souhaitez sauvegarder ces renseignements pour en discuter avec votre équipe soignante, téléchargez ici le dépliant d'informations patient d'ArjoHuntleigh®.

Références

1. Kahn SR, Solymoss S, Lamping DL et al. “Long-term Outcomes After Deep Vein Thrombosis: Postphlebitic Syndrome and Quality of Life.” J Gen Intern Med. 2000; 15(6): 425–429.