« Il faut se donner au mieux de ses capacités. »

« Au début, on ne réalise pas que c’est pour toujours » On se dit toujours être persévérant, ’Je vais m’en sortir’. Tout repose sur la volonté. »


Après un accident qui a changé sa vie et des années de rééducation, d’auto-motivation et de détermination constante, Peter Genyn a surmonté les contraintes physiques de son handicap, a choisi la force mentale et a remporté la médaille d’or aux Jeux paralympiques..

« Il est très important de continuer à bouger et de pouvoir bouger par moi-même. L’indépendance contribue également à un bon mental. »

Grâce à l’activité physique, Peter est motivé pour dépasser constamment sa situation. Même s’il est en fauteuil roulant aujourd’hui, sa passion pour la vitesse le propulse vers l’avant. Malgré l’anxiété et la dépression généralement présentes après un accident traumatique, il nous rappelle combien de personnes parviennent à atteindre des niveaux exceptionnels de force mentale et de résilience. Mais qu’est-ce que cela implique concrètement ?

« Chaque fois qu’il sourit, vous êtes heureux. Quelle qu’en soit la raison. Je ne sais pas comment exprimer ça avec des mots. Il me fait avancer. »

Il faut de l’autonomie. Encourager le mouvement signifie qu’il faut être capable d’exceller dans tous les domaines de la vie malgré les obstacles ; être un athlète professionnel tout en étant père et conjoint. Cela signifie reprendre votre vie en main quand vous perdez courage et continuer d’avancer pour relever les défis à venir. Pour Peter et d’autres, les obstacles se transforment en objectifs. 

« J’aimerais vraiment remporter à nouveau la médaille d’or. »

Peter continue de travailler dur pour atteindre ses objectifs professionnels et prévoit déjà de remporter une autre médaille d’or à Tokyo en 2021.